Archive for janvier 2012

Chuchotis

janvier 28, 2012

 
Un bruissement de poésie nous martèle d’enluminer l’indicible.

Publicités

La nef des fous

janvier 24, 2012

Jérôme Bosch, le Fellini, bien avant l’heure, de la peinture. Un Salvador Dali né un demi millénaire auparavant. Une énigme, une pierre d’achoppement à psychiatre. Un rescapé hérétique que la religion n’a pas eu le temps de brûler. Le peintre d’une époque où l’on ne catégorisait pas encore la maladie mentale qui avait sa place dans les mœurs et la société. Ce fut seulement (ou déjà) au siècle suivant qu’on construisit des asiles. Zeus vs Dieu, GrosTextes, 2010.

Anges de brume

janvier 22, 2012

Ce soir la vallée ennuagée de brume est propice à toutes les divagations fantomatiques. Le halo farineux diffusé par quelques lampadaires ne suffit pas à percer le nappage qui enveloppe les maisons aux contours improbables dignes d’une esquisse à la Van Gogh. Le miaulement d’un chat noir qui propage son ombre dans ce brouillas laiteux rajoute une dose de mélancolie à l’atmosphère déjà inquiète. Quelques silhouettes nimbées de givre, plus anges qu’humaines, se pressent de rentrer dans la coquille de leur habitation. Il y a longtemps que les oiseaux de la rivière ont replié la tête sous leurs ailes et le sommeil, en cette soirée d’hiver, n’aura, de même, aucune peine à hypnotiser les foyers des villageois. A moins que deux jeunes amoureux ne profitent de l’ambiance ouatée pour nouer lascivement leur corps en s’abandonnant à la nuit limoneuse.

L’aube bleue

janvier 18, 2012

Peinture Marie Hercberg

L ‘Ombre de l ‘Aube huile sur toile 110 x 87

Zeus vs Dieu

janvier 14, 2012

Contrairement aux hébreux de Sodome et Gomorrhe, pétrifiés par leur dieu Yahvé, les grecs, en très bons artistes qu’ils étaient, ont réussi le tour de force de fossiliser leurs divinités dans de trop belles statues. Dès lors nous n’avons plus peur de Zeus et de sa foudre ni d’Apollon aux flèches propagatrices d’épidémies, mais quant à la crainte que nous inspire encore le Dieu biblique, ça c’est une autre histoire.

Petite rumination parue chez Gros Textes, Zeus vs Dieu, 2010.

Fragilité

janvier 8, 2012

éphémère inflorescence

bleutée nuit

 

bouquet d’ombelles

corymbe d’ombre parfumée

qui feint l’immuable

 

sa frêle vénusté passagère

s’effraie de l’impie

flétrissure inéluctable

La science pense-t-elle ?

janvier 5, 2012

Sinon à être constamment dans le feu de sa fonction, le savant doit en passer par la philosophie dès qu’il prend un peu de recul (ou de hauteur) avec son activité, ne serait-ce qu’en utilisant le langage pour divulguer sa discipline. On peut, peut-être, en dire autant de la philosophie par rapport à la poésie, tout du moins si on s’en réfère à Nietzsche et surtout Heidegger.

Amour du verbe

janvier 3, 2012

Le poète ne peut s’éprendre bien longtemps des mots qu’il orchestre. Il lui est nécessaire de leur brûler la cervelle de temps à autres.